Si Climats m’étaient comptés…

Un ami québécois posait récemment la question suivante :

 

Sur les 1463 Climats et lieux-dits comptabilisés, combien y a-t-il de Climats et combien de lieux-dits ? 

 

BandeauClimatLD

 

Cette question invite à rappeler les différences entre les deux notions, qui tendent à se confondre dans l’esprit des amateurs. En outre sa formulation-même est intéressante, car elle semble prendre le chiffre 1463 pour une somme, en d’autres termes pour le résultat de l’addition de deux nombres, celui des Climats et celui des lieux-dits.

 

Lieux-dits

 

Les lieux-dits bourguignons sont des portions de territoire distinctes les unes des autres et précisément cadastrées. Ils sont le plus souvent contigus d’autres lieux-dits et situés sur le territoire d’une seule commune, à quelques exceptions près comme Les Bonnes Mares (qui s’étend sur la commune de Chambolle-Musigny et se prolonge sur celle de Morey-Saint-Denis), Bâtard-Montrachet (à cheval sur Puligny et Chassagne) ou Les Chalandins (Vosne et Flagey).

 

Pour le vignoble de la Côte d’Or, correspondant au périmètre du classement au Patrimoine mondial, nous dénombrons 1422 lieux-dits (en ce compris les 4 lieux-dits qui se trouvent sur la commune de Remigny, en Saône-et-Loire).

 

Ce nombre de 1422 n’est nullement immuable. Certains endroits qui étaient des lieux-dits viticoles ne sont plus plantés de vigne, à Couchey par exemple.

 

On notera que « Les Demoiselles », à Puligny-Montrachet, n’est pas un lieu-dit au sens cadastral, mais plutôt une partie du lieu-dit Chevalier-Montrachet, de même d’ailleurs que la parcelle dont Bouchard Père et Fils tire son Chevalier-Montrachet « La Cabotte ». En revanche Les Demoiselles est un Climat 1er cru de l’appellation PULIGNY-MONTRACHET, qui occupe une partie du lieu-dit Le Cailleret.

 

Les cartes ci-dessous le montrent. Cet exemple introduit d’ailleurs de plain-pied dans la complexité de la relation entre Climats et lieux-dits :

BandeauClimatLD

 

Chevalier Montrachet Lieu-DitChevalier Montrachet Climat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Climats

 

Décompter les Climats est plus délicat.

 

Les Climats sont des parcelles du vignoble de la Côte précisément délimitées. Ils ne s’ajoutent pas aux lieux-dits, ils représentent une autre partition du même territoire.

 

L’aire d’un Climat coïncide le plus souvent avec celle d’un lieu-dit mais, dans de nombreux cas, il n’en va pas ainsi : certains Climat n’occupent qu’une partie de lieu-dit, d’autres englobent plusieurs lieux-dits, ou parties de lieux-dits. On trouve toutes les combinaisons. D’un point de vue strictement géographique, deux puzzles se superposent sur la Côte, celui des lieux-dits et celui des Climats, dont le découpage n’est pas identique.

 

Et comme les deux découpages diffèrent, le nombre des Climats n’a pas de raison d’être égal à celui des lieux-dits. A cela s’ajoute que certains Climats sont englobés dans d’autres Climats, alors que les lieux-dits sont des parcelles de territoire toujours distinctes les unes des autres.

 

Les Climats se distinguent aussi des lieux-dits par des caractéristiques qui en font des entités viticoles plutôt que simplement cadastrales : aux caractères physiques, qu’ils soient naturels ou influencés par la main de l’homme (composition géologique du sol, exposition ou pente) s’ajoutent en effet deux qualités abstraites qui leur sont propres : l’appartenance à une appellation d’origine contrôlée, et l’assignation à un niveau dans la hiérarchie bourguignonne des crus : Grand Cru, Premier Cru ou Village.

 

De ce fait, le nombre des Climats de la Côte peut être calculé différemment selon les conventions qu’on adopte.

 

Celles qui ont été choisies pour construire ClimaVinea traduisent le souci de distinguer les Climats aussi finement, si possible, que les vignerons eux-mêmes sur leurs étiquettes :

 

Les lieux-dits qui n’incluent pas de parcelles classées en Premier ou Grand cru sont considérés à la fois comme des lieux-dits et comme des Climats de niveau Village.

 

Beaucoup de ces Climats Village sont revendiqués par les vignerons, par exemple En la Rue de Vergy à Morey-Saint-Denis, Les Longeroies à Marsannay, En Biéveau à Santenay, Aux Champs Perdrix à Vosne-Romanée, La Justice à Gevrey-Chambertin, Pièce du Chapitre à Chorey-lès-Beaune, En Luraule, Les Tillets ou Les Luchets à Meursault. Revendiqués on non, tous sont traités comme des Climats Village. Il existe aussi deux Climats de niveau « régional », l’un à Chenôve et l’autre à Ladoix-Serrigny, et même un troisième à Dijon (Bourgogne Montrecul).

 

Pour les lieux-dits qui comportent à la fois une partie classée en Village et une ou des partie(s) classée(s) en Premier et/ou Grand Cru, la partie non classée constitue un Climat de niveau Village (par exemple la partie non-classée en Premier Cru de Les Valozières à Aloxe, et bien d’autres).

 

Un Climat est défini par la conjonction de trois éléments : son nom (qui suffit le plus souvent à identifier son lieu d’origine), son appellation et son niveau dans la hiérarchie des crus. Une différence relative à l’une quelconque de ces trois qualités suffit à établir l’existence de deux Climats distincts.

 

Exemples :

 

Le Domaine Jean Grivot élabore un Chambolle-Musigny La Combe d’Orveau de niveau village, et le Domaine Bruno Clavelier un Chambolle-Musigny La Combe d’Orveau, Premier Cru. Nous compterions, s’il fallait les compter, deux Climats La Combe d’Orveau distincts. Le lieu-dit La Combe d’Orveau, quant à lui, est unique, bien que composé de deux parties géographiquement disjointes. Une fraction de sa surface est par ailleurs comprise dans l’aire du Grand Cru Musigny

BandeauClimatLD

Combe D'orveau Lieu-Dit

Combe D'orveau Climat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une situation analogue prévaut pour le lieu-dit Monts Luisants à Morey-Saint-Denis, ou encore pour Les Gaudichots à Vosne-Romanée comme on peut voir sur la carte ci-dessous

 COMPOSITIONS PARCELLES GAUDICHOTS

 

Selon qu’ils sont du Chardonnay ou du Pinot Noir, les raisins issus du lieu-dit Sous le Puits, à Puligny-Montrachet, donnent des vins d’appellations différentes. La Maison Louis Latour, par exemple, commercialise un Puligny-Montrachet 1er Cru Sous le Puits, vin blanc, alors que d’autres vignerons (Domaine Jean Pascal, ou Domaine Larue) produisent un Blagny 1er Cru Sous le Puits, vin rouge. ClimaVinea, qui procure entre autres des listes de Climats par appellation d’origine, traite Sous le Puits, 1er Cru de l’appellation PULIGNY-MONTRACHET et Sous le Puits, 1er Cru de l’appellation BLAGNY, comme deux Climats distincts. Sur les cartes de l’application, la parcelle Sous le Puits est hachurée, pour signifier cette dichotomie, expliquée dans la légende. Mais on pourrait imaginer une autre convention.

 

D’autres questions touchent au nombre des Grands Crus

 

Y a-t-il un Climat dénommé Charmes-Chambertin ou Mazoyères-Chambertin, ou y en a-t-il deux, Charmes-Chambertin d’une part et Mazoyères-Chambertin de l’autre ? On les distingue, traditionnellement, de sorte qu’on arrive à 32 Grands Crus. Mais les aires de production des deux Climats sont identiques et les vins qui en proviennent peuvent être étiquetés Mazoyères-Chambertin ou Charmes-Chambertin, au gré des Domaines (qui revendiquent le plus souvent cette dernière appellation).

 

Il n’y a qu’un Climat Grand Cru Corton, mais quid des « sous-climats » du Corton : dira-t-on que Corton Les Bressandes, Corton Le Clos du Roi et Corton Les Renardes (il y en a 25 en tout) ne sont pas des Climats ? Si on les compte comme des Climats, sont-ils des Grands Crus ? En ce cas, faut-il les ajouter à la liste des 32 Grands Crus ?

 

Quelle règle appliquer aux Climats qui englobent d’autres Climats ?

 

Faut-il décompter un ou deux Climat(s) Morgeot, le petit qui donne son nom à l’ensemble, et le grand qui englobe tous les autres ? Même interrogation pour La Boudriotte et Les Brussonnes, qui peuvent donner leur nom à d’autres Climats et constituent des sous-ensembles de l’ensemble Morgeot. De même pour Sous Frétille, à Pernand-Vergelesses, qui est à la fois le nom d’un Climat et celui d’un ensemble de Climats de même niveau et de même appellation regroupés autour de lui, etc.

 

Nous estimerions pour notre part que Morgeot, La Boudriotte, Les Brussonnes, Sous Frétille et les autres du même type, ne sont à compter chacun qu’une seule fois. Cependant nous donnons dans ClimaVinea, pour les spécialistes, la superficie et les caractéristiques de ces Climats dans leurs deux configurations.

 

Comme rien n’est simple en Bourgogne, on observera que certains Climats englobants doivent tout de même être décomptés en sus de ceux qu’ils englobent : ce cas se présente lorsqu’un Climat est le regroupement d’autres Climats dont aucun ne porte son nom.

 

Ainsi de La Grande Montagne, à Chassagne-Montrachet, qui désigne l’ensemble composé des Climats La Romanée, En Virondot, Les Grandes Ruchottes et Tonton Marcel, qui sont tous des Premiers Crus. Certes Tonton Marcel passe pour être le « surnom » de La Grande Montagne, mais il reste que l’amateur peut rencontrer cinq noms différents sur les bouteilles issues de cet ensemble : les vins peuvent en effet soit porter le nom d’un des quatre Climats (s’ils en proviennent exclusivement) soit être étiquetés La Grande Montagne, au choix du producteur. Le Domaine Fontaine-Gagnard, par exemple, produit à la fois un Chassagne-Montrachet La Romanée et un Chassagne-Montrachet La Grande Montagne, tous deux en blanc…

 

Donner un chiffre pour le nombre des Climats est donc affaire de convention. ClimaVinea ne propose de total ni pour les lieux-dits ni pour les Climats. Les conventions que nous avons appliquées ne permettraient d’ailleurs pas de retrouver le chiffre de 1463.

 

S’il fallait donner un chiffre, compte tenu des choix exposés ci-dessus, le décompte auquel nous aboutirions, qui ne prétend pas être la vérité, serait le suivant :

 

Climats Grand Cru               32

Sous-Climats du Corton     25

Climats Premier Cru            470

Climats Village                      1 022

Climats « régionaux »          2 (peut-être 3)

_____

TOTAL                                     1 551

 

En définitive, même si on estime que les lieux-dits qui n’abritent pas de parcelle classée en Premier ou Grand Cru ne sont pas des Climats, additionner des Climats et des lieux-dits ne fait pas vraiment sens. L’exemple cité plus haut de La Combe d’Orveau, parmi d’autres, le montre : que pourrait signifier l’addition du lieu-dit et des Climats qui y sont situés ?

 

Mais peut-être l’auteur de la question avait-il à l’esprit l’addition de deux ensembles disparates : les seuls lieux-dits n’abritant pas de parcelle classée en Premier ou Grand Cru, d’une part, l’ensemble des Climats classés en Premier et Grand Cru de l’autre ?

 

Cela exclurait du décompte des lieux-dits tous ceux qui comportent des parcelles classées en Premier Cru, en Grand Cru, ou les deux ?

Post a Comment