Et Dieu Créa…

… le millésime 1956

Clos de Tart 1956

Cette année là, la Tunisie et le Maroc prennent leur indépendance, Alain Mimoune obtient l’or au marathon et le Clos de Tart produit quelques milliers de bouteilles dont nous avons eu le privilège de déguster (peut-être) la dernière …

 

On trouve plusieurs commentaires sur ce millésime s’annonçant particulièrement difficile après les terribles gelées qui frappèrent la France.

 

IdealWine parle de « vendanges très tardives, quantité faible, vins assez légers à ne pas laisser vieillir » et lui attribue la médiocre note de 11/20. Quant au site Millésimes du Vin il le qualifie le millésime de « catastrophique », pour lequel les « Hospices de Beaune annulèrent la vente et le Chablis Grand Cru fut déclassé ».

 

Pourtant, dégustée hier, cette bouteille s’est révélée sensationnelle. Parfaitement conservée, restée plus d’un demi-siècle dans la même famille qui l’acheta au Domaine en 1961 et apportée à Morey-Saint-Denis par deux amateurs suisses, elle a superbement traversé le temps : robe délicatement pâlie, corps tout en dentelle, admirable mélange de puissance et de légèreté, persistance des arômes longtemps après dans le verre vide.

 

Accompagnée par un merlan de bœuf exquis servi au Castel de Très Girard, la dégustation de ce Clos de Tart 1956 restera pour nous un moment d’exception.

2 Comments
  • Pierre
    Répondre

    C’est super, bravo !

    25 janvier 2015 at 08:41
  • Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

    26 juin 2015 at 20:07

Post a Comment